Crist-Pantocrator.jpg

"Je vous donne un commandement nouveau : c'est de vous aimer les uns les autres.

 

Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres.

 

Ce qui montrera à tous les hommes que vous êtes mes disciples, c'est l'amour que vous aurez les uns pour les autres."

 

Evangile de Jésus-Christ selon  saint Jean 

   

 

Pentecôte

" Le Défenseur, l'Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit."

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean  

 

   

 

 El Papa es argentino. Jorge Bergoglio                 

Saint Père François

 

 

La Manif Pour Tous 

La Manif Pour Tous photo C de Kermadec

La Manif Pour Tous Facebook 

 

 

Les Veilleurs Twitter 

Les Veilleurs

Les Veilleurs Facebook

 

 

 

papa%20GP%20II

1er mai 2011 Béatification de Jean-Paul II

Béatification du Serviteur de Dieu Jean-Paul II

 

 

  Béatification du Père Popieluszko

beatification Mass, in Warsaw, Poland

à Varsovie, 6 juin 2010, Dimanche du Corps et du Sang du Christ

 

 

presidential palace in Warsaw

Varsovie 2010

 

 

Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre
Sanctuaire de l'Adoration Eucharistique et de la Miséricorde Divine

La miséricorde de Dieu est comme un torrent débordé. Elle entraîne les cœurs sur son passage.
(Saint Curé d'Ars)
 

 


Le côté du Christ a été transpercé et tout le mystère de Dieu sort de là. C’est tout le mystère de Dieu qui aime, qui se livre jusqu’au bout, qui se donne jusqu’au bout. C’est le don le plus absolu qui soit. Le don du mystère trinitaire est le cœur ouvert. Ce n’est pas une image, c’est une réalité. C’est la réalité la plus profonde qui soit, la réalité de l’amour.
Père Marie-Joseph Le Guillou




Dans le cœur transpercé
de Jésus sont unis
le Royaume du Ciel
et la terre d'ici-bas
la source de la vie
pour nous se trouve là.

Ce cœur est cœur divin
Cœur de la Trinité
centre de convergence
de tous les cœur humains
il nous donne la vie
de la Divinité.


Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix
(Edith Stein)



Le Sacré-Cœur représente toutes les puissances d'aimer, divines et humaines, qui sont en Notre-Seigneur.
Père Marie-Eugène de l'Enfant Jésus

 



feuille d'annonces de la Basilique du Sacré-Coeur de Montmartre

 

 

 

 

 

 

 

     

The Cambrai Madonna

Notre Dame de Grâce

Cathédrale de Cambrai

 

 

 

Cathédrale Notre Dame de Paris 

   

Ordinations du samedi 27 juin 2009 à Notre Dame de Paris


la vidéo sur KTO


Magnificat

     



Solennité de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie à Notre-Dame de Paris


NOTRE DAME DES VICTOIRES

Notre-Dame des Victoires




... ma vocation, enfin je l’ai trouvée, ma vocation, c’est l’Amour !

 

 

Rechercher

Voyages de Benoît XVI

 

SAINT PIERRE ET SAINT ANDRÉ

Saint Pierre et Saint André

 

BENOÎT XVI à CHYPRE 

 

Benedict XVI and Cypriot Archbishop Chrysostomos, Church of 

Salutation avec l'Archevêque Chrysostomos à l'église d' Agia Kyriaki Chrysopolitissa de Paphos, le vendredi 4 juin 2010

 

     

 

Benoît XVI en Terre Sainte  


 

Visite au chef de l'Etat, M. Shimon Peres
capt_51c4ca241.jpg

Visite au mémorial de la Shoah, Yad Vashem




 






Yahad-In Unum

   

Vicariat hébréhophone en Israël

 


 

Mgr Fouad Twal

Patriarcat latin de Jérusalem

 

               


Vierge de Vladimir  

Archives

    

 

SALVE REGINA

18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 20:45

Paroles du Pape Dimanche 17 mai au Regina Coeli

ROME, Lundi 18 mai 2009 (ZENIT.org) - Benoît XVI souligne que son voyage en Terre Sainte a été aussi une visite pastorale auprès des catholiques de Jordanie, d'Israël et des Territoires palestiniens.

Benoît XVI a évoqué son pèlerinage (8-15 mai) avant la prière mariale de Dimanche, place Saint-Pierre, en présence de milliers de visiteurs : 

" Ce pèlerinage sur les Lieux Saints a également été une visite pastorale aux fidèles qui vivent là, un service à l'unité des chrétiens, au dialogue avec les juifs et les musulmans, et à la construction de la paix.

La Terre Sainte, symbole de l'amour de Dieu pour son peuple et pour l'humanité tout entière, est également le symbole de la liberté et de la paix que Dieu veut pour tous ses fils.

Mais l'histoire d'hier et d'aujourd'hui montre cependant que cette terre est précisément  devenue également le symbole du contraire, c'est-à-dire de divisions et de conflits interminables entre frères. Comment cela est-il possible ? Il est juste que cette interrogation interpelle notre cœur, bien que nous sachions qu'un mystérieux dessein de Dieu concerne cette Terre, où - comme l'écrit saint Jean - "Dieu a envoyé son Fils qui est la victime offerte pour nos péchés" (1 Jn 4, 10).

La Terre Sainte a été appelée le "cinquième Evangile", car ici nous pouvons voir,  et même toucher la réalité de l'histoire que Dieu a réalisée avec les hommes.

En commençant par les lieux de la vie d'Abraham jusqu'aux lieux de la vie de Jésus, de l'incarnation jusqu'à la tombe vide, signe de sa Résurrection.

Oui, Dieu est entré dans cette terre, Il a agi avec nous dans ce monde. Mais ici nous pouvons dire encore davantage : la Terre Sainte, en raison de son histoire même peut être considérée comme un microcosme qui résume en lui le difficile chemin de Dieu avec l'humanité. Un chemin qui avec le péché implique aussi la Croix.

Mais  avec l'abondance de l'amour divin toujours aussi la joie de l'Esprit Saint, la Résurrection déjà commencée, il s'agit d'un chemin parmi les vallées de notre souffrance vers le Royaume de Dieu. Un Royaume qui n'est pas de ce monde, mais qui vit dans ce monde et doit le pénétrer avec sa force de justice et de paix.

L'histoire du salut commence avec l'élection d'un homme, Abraham, et d'un peuple, Israël, mais son intention est l'universalité, le salut de tous les peuples. L'histoire du salut est toujours marquée par ce mélange de particularités et d'universalité.

Nous voyons bien ce lien  dans la première lecture d'aujourd'hui : Saint Pierre, en voyant dans la maison de Corneille la foi des païens et leur désir de Dieu, dit : "En vérité, je le comprends : Dieu ne fait pas de différence entre les hommes ; mais quelle que soit leur race, Il accueille les hommes qui l'adorent et font ce qui est juste" (Ac 10, 34-35).

Craindre Dieu et pratiquer la justice, apprendre cela et ouvrir ainsi le monde au Royaume de Dieu : tel est le but le plus profond de tout dialogue interreligieux.



Dès le voyage de retour de Tel Aviv à Rome, vendredi 15 mai, le pape avait évoqué les trois axes principaux de son voyage : la paix, l'oecuménisme et le dialogue interreligieux justement : cf. ZENIT du 15 mai aux journalistes. 

Mais comme c'est la coutume après un voyage international, et comme il l'a annoncé, le pape proposera une synthèse plus élaborée de son voyage lors de l'audience générale de mercredi prochain.


Regina Caeli du 17 mai texte intégral




Benoît XVI au Mont Nebo le samedi 9 mai 2009

Partager cet article

Repost0

commentaires

Nathalie-Marie 19/05/2009 23:04

J’ignorais cette appellation du 5ème évangile mais c’est si juste et expressif  !