Crist-Pantocrator.jpg

"Je vous donne un commandement nouveau : c'est de vous aimer les uns les autres.

 

Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres.

 

Ce qui montrera à tous les hommes que vous êtes mes disciples, c'est l'amour que vous aurez les uns pour les autres."

 

Evangile de Jésus-Christ selon  saint Jean 

   

 

Pentecôte

" Le Défenseur, l'Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit."

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean  

 

   

 

 El Papa es argentino. Jorge Bergoglio                 

Saint Père François

 

 

La Manif Pour Tous 

La Manif Pour Tous photo C de Kermadec

La Manif Pour Tous Facebook 

 

 

Les Veilleurs Twitter 

Les Veilleurs

Les Veilleurs Facebook

 

 

 

papa%20GP%20II

1er mai 2011 Béatification de Jean-Paul II

Béatification du Serviteur de Dieu Jean-Paul II

 

 

  Béatification du Père Popieluszko

beatification Mass, in Warsaw, Poland

à Varsovie, 6 juin 2010, Dimanche du Corps et du Sang du Christ

 

 

presidential palace in Warsaw

Varsovie 2010

 

 

Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre
Sanctuaire de l'Adoration Eucharistique et de la Miséricorde Divine

La miséricorde de Dieu est comme un torrent débordé. Elle entraîne les cœurs sur son passage.
(Saint Curé d'Ars)
 

 


Le côté du Christ a été transpercé et tout le mystère de Dieu sort de là. C’est tout le mystère de Dieu qui aime, qui se livre jusqu’au bout, qui se donne jusqu’au bout. C’est le don le plus absolu qui soit. Le don du mystère trinitaire est le cœur ouvert. Ce n’est pas une image, c’est une réalité. C’est la réalité la plus profonde qui soit, la réalité de l’amour.
Père Marie-Joseph Le Guillou




Dans le cœur transpercé
de Jésus sont unis
le Royaume du Ciel
et la terre d'ici-bas
la source de la vie
pour nous se trouve là.

Ce cœur est cœur divin
Cœur de la Trinité
centre de convergence
de tous les cœur humains
il nous donne la vie
de la Divinité.


Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix
(Edith Stein)



Le Sacré-Cœur représente toutes les puissances d'aimer, divines et humaines, qui sont en Notre-Seigneur.
Père Marie-Eugène de l'Enfant Jésus

 



feuille d'annonces de la Basilique du Sacré-Coeur de Montmartre

 

 

 

 

 

 

 

     

The Cambrai Madonna

Notre Dame de Grâce

Cathédrale de Cambrai

 

 

 

Cathédrale Notre Dame de Paris 

   

Ordinations du samedi 27 juin 2009 à Notre Dame de Paris


la vidéo sur KTO


Magnificat

     



Solennité de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie à Notre-Dame de Paris


NOTRE DAME DES VICTOIRES

Notre-Dame des Victoires




... ma vocation, enfin je l’ai trouvée, ma vocation, c’est l’Amour !

 

 

Rechercher

Voyages de Benoît XVI

 

SAINT PIERRE ET SAINT ANDRÉ

Saint Pierre et Saint André

 

BENOÎT XVI à CHYPRE 

 

Benedict XVI and Cypriot Archbishop Chrysostomos, Church of 

Salutation avec l'Archevêque Chrysostomos à l'église d' Agia Kyriaki Chrysopolitissa de Paphos, le vendredi 4 juin 2010

 

     

 

Benoît XVI en Terre Sainte  


 

Visite au chef de l'Etat, M. Shimon Peres
capt_51c4ca241.jpg

Visite au mémorial de la Shoah, Yad Vashem




 






Yahad-In Unum

   

Vicariat hébréhophone en Israël

 


 

Mgr Fouad Twal

Patriarcat latin de Jérusalem

 

               


Vierge de Vladimir  

Archives

    

 

SALVE REGINA

29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 12:30

Guillaume de Tyr

Historien français (Syrie vers 1150-Rome 1185)
Archevêque de Tyr (1175) et chancelier du royaume de Jérusalem sous le règne de Baudouin IV, il écrivit une histoire des États latins du Levant, intitulée Historia rerum in partibus transmarinis gestarum, qui va de 1095 à 1184.

Encyclopédie Larousse

 

On sait que Jérusalem, la cité sainte et agréable à Dieu, est située au milieu de montagnes très élevées. Les traditions antiques nous apprennent qu'elle était dans le pays de la tribu de Benjamin. Elle était bornée à l'occident par la tribu de Siméon, le pays des Philistins et la mer Méditerranée. Celle-ci, au point où elle en est le plus rapprochée, près de l'antique bourg de Joppé, se trouve encore à vingt-quatre milles de distance, et l'on rencontre, entre la ville et la mer, le château d'Emmaus, qui plus tard fut appelé Nicopolis, et où le Seigneur apparut à deux de ses disciples, après sa résurrection.

 

On y trouve encore Modin, heureuse forteresse des Machabées ; Nobé, bourg sacerdotal, où David et ses enfants, travaillés de la faim, mangèrent les pains sanctifiés que leur donna le grand-prêtre Achimelech ; Diospolis ou Lydda, où Pierre rendit la santé au paralytique Enée, qui depuis huit ans était couché sur un grabat ; enfin Joppé, où le même Pierre ressuscita l'une de ses disciples, nommée Tabitha, femme riche en bonnes œuvres et en aumônes, et la rendit pleine de vie aux saints et aux veuves. Ce fut encore là, qu'ayant trouvé l'hospitalité chez Siméon le corroyeur, Pierre reçut le messager de Corneille, ainsi qu'on le voit dans les Actes des Apôtres.

 

A l'orient de Jérusalem on trouve le Jourdain et le désert qui le touche, que fréquentaient les fils des prophètes, et qui en est à quatorze milles de distance environ. On y voit aussi la vallée sauvage, où est maintenant la mer de sel, autrement appelée lac Asphalte ou mer Morte. Avant que le Seigneur mît renversé Sodome, tout ce pays était, comme on le lit dans la Genèse, arrosé d'eaux comme un jardin de délices. En deçà du Jourdain est la ville de Jéricho, que Josué, successeur de Moïse, soumit plus encore par ses prières que par ses armes. Plus tard, le Seigneur, passant à Jéricho, rendit la vue à un aveugle : on y voit aussi Galgala, lieu de retraite d'Élysée.

 

Au delà du Jourdain étaient Galaad, Basan, Ammon et Moab, qui dans la suite échurent en partage aux tribus de Ruben, de Gad et à la moitié de la tribu de Manassé : tout ce pays est compris aujourd’hui sous la dénomination générale d'Arabie.

 

Au midi de Jérusalem était la tribu de Juda, dans laquelle on trouve Bethléem, résidence ordinaire du Seigneur, lieu fortuné, témoin de sa nativité, et où fut déposé son berceau ; la ville de Thécua, résidence des prophètes Habacuc et Amos ; Ebron, autrement appelée Cariatharbé, où étaient les vénérables sépulcres des saints Patriarches.

 

Au nord de Jérusalem sont Gabaon, célèbre par la victoire de Josué, fils de Nun, et par le miracle du soleil arrêté dans sa course ; Sichar, patrie de la Samaritaine, qui s'entretint avec le Seigneur ; Bethel, adoratrice des veaux d'or et témoin des péchés de Jéroboam ; Sébaste, où se trouvent les tombeaux de Jean-Baptiste, d'Élisée et d’Abdias, autrefois appelée Samarie, du nom du mont Somer, sur lequel elle est située, où fut le trône des rois d'Israël : ce fut aussi ce qui fit donner à toute cette contrée le nom de Samarie, qu'elle porte encore aujourd'hui.

 

On y trouve en outre Neapolis, anciennement appelée Sichem, du nom de son fondateur : ce fut dans cette ville, ainsi que nous l'apprend le livre de la Genèse, que les fils de Jacob, Siméon et Lévi, voulant venger l'outrage fait à leur soeur Dina par Hémor, fils de Sichem, enflammé d'amour pour elle, tuèrent de leur glaive Hémor et ses fils, après quoi ils tinrent le feu à la ville.

 

GUILLAUME DE TYR, HISTOIRE DES CROISADES, BnF - Gallica

 

Sichem

Le site de Sichem à 65 km au nord de Jérusalem, 2 km de Naplouse

Des preuves archéologiques indiquent que la ville a été rasée et reconstruite jusqu'à 22 fois avant sa disparition définitive.

Sichem ou Shechem ou Shkhem ou Shachmu ou  Sychar ou Sychem, en Hébreu : שכם / שכם Shékém

 

Jerusalem panorama early twentieth century 

Jérusalem au début du XXe siècle

Partager cet article

Repost0

commentaires