Crist-Pantocrator.jpg

"Je vous donne un commandement nouveau : c'est de vous aimer les uns les autres.

 

Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres.

 

Ce qui montrera à tous les hommes que vous êtes mes disciples, c'est l'amour que vous aurez les uns pour les autres."

 

Evangile de Jésus-Christ selon  saint Jean 

   

 

Pentecôte

" Le Défenseur, l'Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit."

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean  

 

   

 

 El Papa es argentino. Jorge Bergoglio                 

Saint Père François

 

 

La Manif Pour Tous 

La Manif Pour Tous photo C de Kermadec

La Manif Pour Tous Facebook 

 

 

Les Veilleurs Twitter 

Les Veilleurs

Les Veilleurs Facebook

 

 

 

papa%20GP%20II

1er mai 2011 Béatification de Jean-Paul II

Béatification du Serviteur de Dieu Jean-Paul II

 

 

  Béatification du Père Popieluszko

beatification Mass, in Warsaw, Poland

à Varsovie, 6 juin 2010, Dimanche du Corps et du Sang du Christ

 

 

presidential palace in Warsaw

Varsovie 2010

 

 

Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre
Sanctuaire de l'Adoration Eucharistique et de la Miséricorde Divine

La miséricorde de Dieu est comme un torrent débordé. Elle entraîne les cœurs sur son passage.
(Saint Curé d'Ars)
 

 


Le côté du Christ a été transpercé et tout le mystère de Dieu sort de là. C’est tout le mystère de Dieu qui aime, qui se livre jusqu’au bout, qui se donne jusqu’au bout. C’est le don le plus absolu qui soit. Le don du mystère trinitaire est le cœur ouvert. Ce n’est pas une image, c’est une réalité. C’est la réalité la plus profonde qui soit, la réalité de l’amour.
Père Marie-Joseph Le Guillou




Dans le cœur transpercé
de Jésus sont unis
le Royaume du Ciel
et la terre d'ici-bas
la source de la vie
pour nous se trouve là.

Ce cœur est cœur divin
Cœur de la Trinité
centre de convergence
de tous les cœur humains
il nous donne la vie
de la Divinité.


Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix
(Edith Stein)



Le Sacré-Cœur représente toutes les puissances d'aimer, divines et humaines, qui sont en Notre-Seigneur.
Père Marie-Eugène de l'Enfant Jésus

 



feuille d'annonces de la Basilique du Sacré-Coeur de Montmartre

 

 

 

 

 

 

 

     

The Cambrai Madonna

Notre Dame de Grâce

Cathédrale de Cambrai

 

 

 

Cathédrale Notre Dame de Paris 

   

Ordinations du samedi 27 juin 2009 à Notre Dame de Paris


la vidéo sur KTO


Magnificat

     



Solennité de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie à Notre-Dame de Paris


NOTRE DAME DES VICTOIRES

Notre-Dame des Victoires




... ma vocation, enfin je l’ai trouvée, ma vocation, c’est l’Amour !

 

 

Rechercher

Voyages de Benoît XVI

 

SAINT PIERRE ET SAINT ANDRÉ

Saint Pierre et Saint André

 

BENOÎT XVI à CHYPRE 

 

Benedict XVI and Cypriot Archbishop Chrysostomos, Church of 

Salutation avec l'Archevêque Chrysostomos à l'église d' Agia Kyriaki Chrysopolitissa de Paphos, le vendredi 4 juin 2010

 

     

 

Benoît XVI en Terre Sainte  


 

Visite au chef de l'Etat, M. Shimon Peres
capt_51c4ca241.jpg

Visite au mémorial de la Shoah, Yad Vashem




 






Yahad-In Unum

   

Vicariat hébréhophone en Israël

 


 

Mgr Fouad Twal

Patriarcat latin de Jérusalem

 

               


Vierge de Vladimir  

    

 

SALVE REGINA

2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 13:00

Après avoir terminé leurs prières et visité les lieux saints avec toute la ferveur de leur dévotion, les princes, voulant prévenir l'infection de l'air par les cadavres répandus de toutes parts, crurent devoir prendre soin, avant tout, de faire nettoyer la ville et l'enceinte même du temple. Les citoyens qui étaient échappés à la mort et qu'on avait chargés de fers, reçurent ordre d'y travailler; mais comme il parut impossible qu'ils pussent suffire seuls à une aussi grande affaire, on proposa aux pauvres de l'armée de recevoir une solde journalière et de s'employer sans retard à la même opération.

 

Les princes, après avoir fait cet arrangement, allèrent se loger dans les maisons que leurs serviteurs leur avaient fait préparer dans cet intervalle. Ils trouvèrent la ville remplie de toutes sortes de commodités et de richesses, et tous, depuis le plus grand jusqu'au plus petit, commencèrent à vivre dans l'abondance. Toutes les maisons dont les Croisés avaient pris possession de vive force étaient remplies d'or et d'argent, de pierreries et de vêtements précieux, de grains, de vin et d'huile, et l'on y trouvait aussi de l’eau, dont la disette s'était fait sentir si cruellement aux Chrétiens durant tout le temps du siège. Aussi ceux qui s'étaient approprié ces maisons avaient non seulement de quoi suffire à tous leurs besoins, mais pouvaient encore fournir les secours de la charité à leurs frères indigents.

 

Dès le second et le troisième jour de l'occupation de Jérusalem, on vit abonder sur le marché public des marchandises et des denrées de toute espèce ; les pèlerins les achetaient à de bonnes conditions, et le menu peuple même avait en grande quantité tout ce qui lui était nécessaire. Tous, solennisant ces heureuses journées et se livrant à la joie, ne s'occupaient qu’à réparer leurs forces par le repos et une bonne nourriture ; ils en avaient grand besoin; en en jouissant ils admiraient la générosité et la bonté de Dieu, et conservaient présent à leur pensée le souvenir des bienfaits dont le Seigneur daignait les combler.

 

Afin de mieux perpétuer la mémoire d'un si grand événement, les princes arrêtèrent d'un commun accord une résolution, qui fut en outre sanctionnée par les vœux et l'approbation de tous les fidèles. Ils décidèrent que ce jour serait à jamais solennisé et célébré entre les autres jours célèbres ; qu'on rapporterait, à la louange et à la gloire du nom chrétien, tout ce que les prophètes avaient annoncé à l'occasion de cet événement, dans leur prévoyance de l'avenir, et qu'en outre ce jour serait consacré à intercéder éternellement auprès du Seigneur pour les âmes de ceux dont les louables efforts, dignes de la bienveillance de tout chrétien, avaient enfin obtenu la liberté de la ville agréable à Dieu, berceau de l'antique foi.

 

Pendant ce temps ceux des assiégés. qui s'étaient retirés dans la citadelle de David, pour échapper au fer de leurs ennemis, ayant reconnu que les Croisés s'étaient emparés de toute la ville, et qu'eux-mêmes ne pourraient soutenir un siège, adressèrent des propositions au comte de Toulouse qui s'était logé dans le quartier le plus voisin de la citadelle, et en obtinrent la permission de sortir librement de la ville avec leurs femmes, leurs enfants, et tout ce qu'ils avaient pu emporter, et de se rendre en sûreté à Ascalon ; à ces conditions, ils lui remirent le fort.

 

Vers le même temps, ceux qui avaient été chargés du soin de nettoyer la ville s'y employèrent avec un zèle extrême ; ils firent brûler une partie des cadavres, et en ensevelirent d'autres aussi bien que le permit l'urgence de la nécessité. En peu de jours la ville fut complètement dégagée, et reparut propre comme elle l'avait été auparavant. Dès lors le peuple se porta plus librement vers les lieux saints ; on le vit se répandre dans les rues et sur les places, et tous purent se livrer en plein air au plaisir de s'entretenir les uns avec les autres.

 

La cité de Jérusalem fut prise l'an de grâce 1099, le quinzième jour de juillet, le sixième jour de la semaine et vers la neuvième heure du jour, trois ans après que le peuple fidèle eut entrepris ce long et difficile pèlerinage. Le pape Urbain II occupait alors le siège de la sainte église romaine ; l'empire des Romains était gouverné par Henri IV ; le seigneur Philippe régnait en France, et l'empereur Alexis portait le sceptre chez les Grecs.

 

Au devant des armées chrétiennes avait marché la miséricorde du Seigneur, auquel soient honneur et glorieux aux siècles des siècles !

 

Amen !

 

GUILLAUME DE TYR, HISTOIRE DES CROISADES, BnF - Gallica

 

Jérusalem vue du Mont des Oliviers 

Jérusalem vue du Mont des Oliviers

Partager cet article

Repost 0
Published by un pèlerin - dans Histoire des Croisades
commenter cet article

commentaires