Crist-Pantocrator.jpg

"Je vous donne un commandement nouveau : c'est de vous aimer les uns les autres.

 

Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres.

 

Ce qui montrera à tous les hommes que vous êtes mes disciples, c'est l'amour que vous aurez les uns pour les autres."

 

Evangile de Jésus-Christ selon  saint Jean 

   

 

Pentecôte

" Le Défenseur, l'Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit."

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean  

 

   

 

 El Papa es argentino. Jorge Bergoglio                 

Saint Père François

 

 

La Manif Pour Tous 

La Manif Pour Tous photo C de Kermadec

La Manif Pour Tous Facebook 

 

 

Les Veilleurs Twitter 

Les Veilleurs

Les Veilleurs Facebook

 

 

 

papa%20GP%20II

1er mai 2011 Béatification de Jean-Paul II

Béatification du Serviteur de Dieu Jean-Paul II

 

 

  Béatification du Père Popieluszko

beatification Mass, in Warsaw, Poland

à Varsovie, 6 juin 2010, Dimanche du Corps et du Sang du Christ

 

 

presidential palace in Warsaw

Varsovie 2010

 

 

Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre
Sanctuaire de l'Adoration Eucharistique et de la Miséricorde Divine

La miséricorde de Dieu est comme un torrent débordé. Elle entraîne les cœurs sur son passage.
(Saint Curé d'Ars)
 

 


Le côté du Christ a été transpercé et tout le mystère de Dieu sort de là. C’est tout le mystère de Dieu qui aime, qui se livre jusqu’au bout, qui se donne jusqu’au bout. C’est le don le plus absolu qui soit. Le don du mystère trinitaire est le cœur ouvert. Ce n’est pas une image, c’est une réalité. C’est la réalité la plus profonde qui soit, la réalité de l’amour.
Père Marie-Joseph Le Guillou




Dans le cœur transpercé
de Jésus sont unis
le Royaume du Ciel
et la terre d'ici-bas
la source de la vie
pour nous se trouve là.

Ce cœur est cœur divin
Cœur de la Trinité
centre de convergence
de tous les cœur humains
il nous donne la vie
de la Divinité.


Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix
(Edith Stein)



Le Sacré-Cœur représente toutes les puissances d'aimer, divines et humaines, qui sont en Notre-Seigneur.
Père Marie-Eugène de l'Enfant Jésus

 



feuille d'annonces de la Basilique du Sacré-Coeur de Montmartre

 

 

 

 

 

 

 

     

The Cambrai Madonna

Notre Dame de Grâce

Cathédrale de Cambrai

 

 

 

Cathédrale Notre Dame de Paris 

   

Ordinations du samedi 27 juin 2009 à Notre Dame de Paris


la vidéo sur KTO


Magnificat

     



Solennité de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie à Notre-Dame de Paris


NOTRE DAME DES VICTOIRES

Notre-Dame des Victoires




... ma vocation, enfin je l’ai trouvée, ma vocation, c’est l’Amour !

 

 

Rechercher

Voyages de Benoît XVI

 

SAINT PIERRE ET SAINT ANDRÉ

Saint Pierre et Saint André

 

BENOÎT XVI à CHYPRE 

 

Benedict XVI and Cypriot Archbishop Chrysostomos, Church of 

Salutation avec l'Archevêque Chrysostomos à l'église d' Agia Kyriaki Chrysopolitissa de Paphos, le vendredi 4 juin 2010

 

     

 

Benoît XVI en Terre Sainte  


 

Visite au chef de l'Etat, M. Shimon Peres
capt_51c4ca241.jpg

Visite au mémorial de la Shoah, Yad Vashem




 






Yahad-In Unum

   

Vicariat hébréhophone en Israël

 


 

Mgr Fouad Twal

Patriarcat latin de Jérusalem

 

               


Vierge de Vladimir  

    

 

SALVE REGINA

/ / /

PSAUME 1



Heureux est l'homme qui n'entre pas au conseil des méchants
qui ne suit pas le chemin des pécheurs, ne siège pas avec ceux qui ricanent
mais se plaît dans la loi du Seigneur et murmure sa loi jour et nuit !

Il est comme un arbre planté près d'un ruisseau, qui donne du fruit en son temps
et jamais son feuillage ne meurt ; tout ce qu'il entreprend réussira
tel n'est pas le sort des méchants.

Mais ils sont comme la paille balayée par le vent :
au jugement, les méchants ne se lèveront pas, ni les pécheurs au rassemblement des justes.
Le Seigneur connaît le chemin des justes, mais le chemin des méchants se perdra.


texte du Psaume 1 : traduction de la liturgie catholique - AELF
réalisation : les Psaumes sur KTO




PSAUME 3


Seigneur, qu'ils sont nombreux mes adversaires, nombreux à se lever contre moi 
nombreux à déclarer à mon sujet : « Pour lui, pas de salut auprès de Dieu ! » 

Mais toi, Seigneur, mon bouclier, ma gloire, tu tiens haute ma tête. 
A pleine voix je crie vers le Seigneur ; il me répond de sa montagne sainte. 

Et moi, je me couche et je dors ; je m'éveille : le Seigneur est mon soutien. 
Je ne crains pas ce peuple nombreux qui me cerne et s'avance contre moi.
 
Lève-toi, Seigneur ! Sauve-moi, mon Dieu !
Tous mes ennemis, tu les frappes à la mâchoire ; les méchants, tu leur brises les dents. 

Du Seigneur vient le salut ; vienne ta bénédiction sur ton peuple !


texte du Psaume 3 : traduction de la liturgie catholique - AELF
réalisation : les Psaumes sur KTO




PSAUME 4



Quand je crie, réponds-moi, Dieu, ma justice !
Toi qui me libères dans la détresse, pitié pour moi, écoute ma prière !

Fils des hommes, jusqu'où irez-vous dans l'insulte à ma gloire, l'amour du néant et la course au mensonge ?
Sachez que le Seigneur a mis à part son fidèle, le Seigneur entend quand je crie vers lui.

Mais vous, tremblez, ne péchez pas ; réfléchissez dans le secret, faites silence.
Offrez les offrandes justes et faites confiance au Seigneur.

Beaucoup demandent : « Qui nous fera voir le bonheur ? »
Sur nous, Seigneur, que s'illumine ton visage !

Tu mets dans mon coeur plus de joie que toutes leurs vendanges et leurs moissons.
Dans la paix moi aussi, je me couche et je dors, car tu me donnes d'habiter, Seigneur, seul, dans la confiance.



texte du Psaume 4 : traduction de la liturgie catholique - AELF
réalisation : les Psaumes sur KTO




PSAUME 8


O Seigneur, notre Dieu, qu'il est grand ton nom par toute la terre !

Jusques aux cieux ta splendeur est chanté par la bouche des enfants, des tout-petits :
rempart que tu opposes à l'adversaire, où l'ennemi se brise en sa révolte. 
A voir ton ciel, ouvrage de tes doigts, la lune et les étoiles que tu fixas 
qu'est-ce que l'homme pour que tu penses à lui, le fils d'un homme, que tu en prennes souci ? 

Tu l'as voulu un peu moindre qu'un dieu, le couronnant de gloire et d'honneur 
tu l'établis sur les oeuvres de tes mains, tu mets toute chose à ses pieds : 
les troupeaux de boeufs et de brebis, et même les bêtes sauvages 
les oiseaux du ciel et les poissons de la mer, tout ce qui va son chemin dans les eaux. 

O Seigneur, notre Dieu, qu'il est grand ton nom par toute la terre !


texte du Psaume 8 : traduction de la liturgie catholique - AELF
réalisation : les Psaumes sur KTO





PSAUME 14


Seigneur, qui séjournera sous ta tente ? Qui habitera ta sainte montagne ? 

Celui qui se conduit parfaitement, qui agit avec justice et dit la vérité selon son coeur. 
Il met un frein à sa langue, ne fait pas de tort à son frère et n'outrage pas son prochain. 
A ses yeux, le réprouvé est méprisable mais il honore les fidèles du Seigneur.
S'il a juré à ses dépens, il ne reprend pas sa parole. 
Il prête son argent sans intérêt, n'accepte rien qui nuise à l'innocent.

Qui fait ainsi demeure inébranlable.


texte du psaume 14 : traduction de la liturgie catholique - AELF
réalisation : les Psaumes sur KTO




PSAUME 18


Les cieux proclament la gloire de Dieu, le firmament raconte l'ouvrage de ses mains. 
Le jour au jour en livre le récit et la nuit à la nuit en donne connaissance. 
Pas de paroles dans ce récit, pas de voix qui s'entende 
mais sur toute la terre en paraît le message et la nouvelle, aux limites du monde.

Là, se trouve la demeure du soleil :
tel un époux, il paraît hors de sa tente, il s'élance en conquérant joyeux. 
Il paraît où commence le ciel, il s'en va jusqu'où le ciel s'achève :
rien n'échappe à son ardeur. 

La loi du Seigneur est parfaite, qui redonne vie
la charte du Seigneur est sûre, qui rend sages les simples. 
Les préceptes du Seigneur sont droits, ils réjouissent le coeur
le commandement du Seigneur est limpide, il clarifie le regard. 

La crainte qu'il inspire est pure, elle est là pour toujours
les décisions du Seigneur sont justes et vraiment équitables : 
plus désirables que l'or, qu'une masse d'or fin
plus savoureuses que le miel qui coule des rayons. 

Aussi ton serviteur en est illuminé ; à les garder, il trouve son profit. 
Qui peut discerner ses erreurs ? Purifie-moi de celles qui m'échappent. 
Préserve aussi ton serviteur de l'orgueil : qu'il n'ait sur moi aucune emprise. 
Alors je serai sans reproche, pur d'un grand péché. 

Accueille les paroles de ma bouche, le murmure de mon coeur
qu'ils parviennent devant toi, Seigneur, mon rocher, mon défenseur !



texte du psaume 18 : traduction de la liturgie catholique - AELF
réalisation : les Psaumes sur KTO




PSAUME 21


Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? 
Le salut est loin de moi, loin des mots que je rugis.
Mon Dieu, j'appelle tout le jour, et tu ne réponds pas ; 
même la nuit, je n'ai pas de repos.

Toi, pourtant, tu es saint, toi qui habites les hymnes d'Israël !
C'est en toi que nos pères espéraient, ils espéraient et tu les délivrais.
Quand ils criaient vers toi, ils échappaient ;
en toi ils espéraient et n'étaient pas déçus.

Et moi, je suis un ver, pas un homme, raillé par les gens, rejeté par le peuple.
Tous ceux qui me voient me bafouent, ils ricanent et hochent la tête :
« Il comptait sur le Seigneur : qu'il le délivre ! Qu'il le sauve, puisqu'il est son ami ! »

C'est toi qui m'as tiré du ventre de ma mère, qui m'a mis en sûreté entre ses bras.
A toi je fus confié dès ma naissance ; dès le ventre de ma mère, tu es mon Dieu.

Ne sois pas loin : l'angoisse est proche, je n'ai personne pour m'aider.
Des fauves nombreux me cernent, des taureaux de Basan m'encerclent.
Des lions qui déchirent et rugissent ouvrent leur gueule contre moi.

Je suis comme l'eau qui se répand, tous mes membres se disloquent.
Mon coeur est comme la cire, il fond au milieu de mes entrailles.
Ma vigueur a séché comme l'argile, ma langue colle à mon palais.
Tu me mènes à la poussière de la mort.

Oui, des chiens me cernent, une bande de vauriens m'entoure.
Ils me percent les mains et les pieds ; je peux compter tous mes os.
Ces gens me voient, ils me regardent.
Ils partagent entre eux mes habits et tirent au sort mon vêtement.

Mais toi, Seigneur, ne sois pas loin : ô ma force, viens vite à mon aide !
Préserve ma vie de l'épée, arrache-moi aux griffes du chien ;
sauve-moi de la gueule du lion et de la corne des buffles.

Tu m'as répondu !
Et je proclame ton nom devant mes frères, je te loue en pleine assemblée.
Vous qui le craignez, louez le Seigneur, glorifiez-le,
vous tous, descendants de Jacob, vous tous, redoutez-le, descendants d'Israël.
Car il n'a pas rejeté, il n'a pas réprouvé le malheureux dans sa misère ;
il ne s'est pas voilé la face devant lui, mais il entend sa plainte.

Tu seras ma louange dans la grande assemblée ;
devant ceux qui te craignent, je tiendrai mes promesses.
Les pauvres mangeront : ils seront rassasiés ;
ils loueront le Seigneur, ceux qui le cherchent :
« A vous, toujours, la vie et la joie ! »

La terre entière se souviendra et reviendra vers le Seigneur,
chaque famille de nations se prosternera devant lui :
« Oui, au Seigneur la royauté, le pouvoir sur les nations ! »

Tous ceux qui festoyaient s'inclinent ; promis à la mort, ils plient en sa présence.
Et moi, je vis pour lui : ma descendance le servira ;
on annoncera le Seigneur aux générations à venir.

On proclamera sa justice au peuple qui va naître :
Voilà son oeuvre !


texte du Psaume 21 : traduction de la liturgie catholique - AELF
réalisation : les Psaumes sur KTO




PSAUME 22


Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien. 
Sur des prés d'herbe fraîche, il me fait reposer.
Il me mène vers les eaux tranquilles et me fait revivre  
Il me conduit par le juste chemin pour l'honneur de son nom. 

Si je traverse les ravins de la mort, je ne crains aucun mal, 
car tu es avec moi : ton bâton me guide et me rassure. 

Tu prépares la table pour moi devant mes ennemis  
tu répands le parfum sur ma tête, ma coupe est débordante. 

Grâce et bonheur m'accompagnent tous les jours de ma vie 
j'habiterai la maison du Seigneur pour la durée de mes jours.



texte du Psaume22 : traduction de la liturgie catholique - AELF
réalisation : les Psaumes sur KTO




PSAUME 23


Au Seigneur, le monde et sa richesse, la terre et tous ses habitants !
C'est lui qui l'a fondée sur les mers et la garde inébranlable sur les flots.
Qui peut gravir la montagne du Seigneur et se tenir dans le lieu saint ?

L'homme au coeur pur, aux mains innocentes,
qui ne livre pas son âme aux idoles et ne dit pas de faux serments.
Il obtient, du Seigneur, la bénédiction, et de Dieu son Sauveur, la justice.
Voici le peuple de ceux qui le cherchent ! Voici Jacob qui recherche ta face !

Portes, levez vos frontons, élevez-vous, portes éternelles : qu'il entre, le roi de gloire !
Qui est ce roi de gloire ? 
C'est le Seigneur, le fort, le vaillant, le Seigneur, le vaillant des combats.


Portes, levez vos frontons, levez-les, portes éternelles : qu'il entre, le roi de gloire !
Qui donc est ce roi de gloire ? 
C'est le Seigneur, Dieu de l'univers ; c'est lui, le roi de gloire.



texte du Psaume 23 : traduction de la liturgie catholique - AELF
réalisation : les Psaumes sur KTO




PSAUME 27


Seigneur, mon rocher, c'est toi que j'appelle : 
ne reste pas sans me répondre, car si tu gardais le silence
je m'en irais, moi aussi, vers la tombe. 

Entends la voix de ma prière quand je crie vers toi 
quand j'élève les mains vers le Saint des Saints ! 

Ne me traîne pas chez les impies, chez les hommes criminels 
à leurs voisins ils parlent de paix quand le mal est dans leur coeur. 

Traite-les d'après leurs actes et selon leurs méfaits 
traite-les d'après leurs oeuvres, rends-leur ce qu'ils méritent. 
Ils n'ont compris ni l'action du Seigneur ni l'oeuvre de ses mains  
que Dieu les renverse et jamais ne les relève !
 
Béni soit le Seigneur qui entend la voix de ma prière ! 
Le Seigneur est ma force et mon rempart 
à lui, mon coeur fait confiance :
il m'a guéri, ma chair a refleuri, mes chants lui rendent grâce. 

Le Seigneur est la force de son peuple, le refuge et le salut de son Messie. 
Sauve ton peuple, bénis ton héritage, veille sur lui, porte-le toujours.



texte du Psaume 27 : traduction de la liturgie catholique - AELF
réalisation : les Psaumes sur KTO




PSAUME 33


Je bénirai le Seigneur en tout temps, sa louange sans cesse à mes lèvres. 
Je me glorifierai dans le Seigneur : que les pauvres m'entendent et soient en fête ! 
Magnifiez avec moi le Seigneur, exaltons tous ensemble son nom. 

Je cherche le Seigneur, il me répond : de toutes mes frayeurs, il me délivre. 
Qui regarde vers lui resplendira, sans ombre ni trouble au visage. 
Un pauvre crie ; le Seigneur entend : il le sauve de toutes ses angoisses. 

L'ange du Seigneur campe à l'entour pour libérer ceux qui le craignent. 
Goûtez et voyez : le Seigneur est bon ! Heureux qui trouve en lui son refuge ! 
Saints du Seigneur, adorez-le : rien ne manque à ceux qui le craignent. 

Des riches ont tout perdu, ils ont faim
qui cherche le Seigneur ne manquera d'aucun bien. 
Venez, mes fils, écoutez-moi, que je vous enseigne la crainte du Seigneur. 

Qui donc aime la vie et désire les jours où il verra le bonheur ? 
Garde ta langue du mal et tes lèvres des paroles perfides. 
Évite le mal, fais ce qui est bien, poursuis la paix, recherche-la. 

Le Seigneur regarde les justes, il écoute, attentif à leurs cris. 
Le Seigneur affronte les méchants pour effacer de la terre leur mémoire. 
Le Seigneur entend ceux qui l'appellent : de toutes leurs angoisses, il les délivre. 

Il est proche du coeur brisé, il sauve l'esprit abattu. 
Malheur sur malheur pour le juste, mais le Seigneur chaque fois le délivre. 
Il veille sur chacun de ses os : pas un ne sera brisé. 

Le mal tuera les méchants ; ils seront châtiés d'avoir haï le juste. 
Le Seigneur rachètera ses serviteurs :
pas de châtiment pour qui trouve en lui son refuge.


texte du psaume 33 : traduction de la liturgie catholique - AELF
réalisation : les Psaumes sur KTO




PSAUME 41


Comme un cerf altéré cherche l'eau vive, ainsi mon âme te cherche toi, mon Dieu. 
Mon âme a soif de Dieu, le Dieu vivant ;  quand pourrai-je m'avancer, paraître face à Dieu ? 

Je n'ai d'autre pain que mes larmes, le jour, la nuit, moi qui chaque jour entends dire :
« Où est-il ton Dieu ? » 

Je me souviens, et mon âme déborde : en ce temps-là, je franchissais les portails !
Je conduisais vers la maison de mon Dieu la multitude en fête, 
parmi les cris de joie et les actions de grâce. 

Pourquoi te désoler, ô mon âme, et gémir sur moi ? 
Espère en Dieu ! De nouveau je rendrai grâce : il est mon sauveur et mon Dieu ! 

Si mon âme se désole, je me souviens de toi, 
depuis les terres du Jourdain et de l'Hermon, depuis mon humble montagne. 
L'abîme appelant l'abîme à la voix de tes cataractes, 
la masse de tes flots et de tes vagues a passé sur moi. 

Au long du jour, le Seigneur m'envoie son amour  
et la nuit, son chant est avec moi, prière au Dieu de ma vie. 

Je dirai à Dieu, mon rocher :
« Pourquoi m'oublies-tu ? Pourquoi vais-je assombri, pressé par l'ennemi ? » 

Outragé par mes adversaires, je suis meurtri jusqu'aux os 
moi qui chaque jour entends dire : « Où est-il ton Dieu ? » 

Pourquoi te désoler, ô mon âme, et gémir sur moi ? 
Espère en Dieu ! De nouveau je rendrai grâce : il est mon sauveur et mon Dieu !



texte du Psaume 41 : traduction de la liturgie catholique - AELF
réalisation : les Psaumes sur KTO




PSAUME 64


Il est beau de te louer, Dieu, dans Sion, 
de tenir ses promesses envers toi qui écoutes la prière.
Jusqu'à toi vient toute chair avec son poids de péché ; 
nos fautes ont dominé sur nous : toi, tu les pardonnes. 

Heureux ton invité, ton élu : il habite ta demeure ! 
Les biens de ta maison nous rassasient, les dons sacrés de ton temple ! 
Ta justice nous répond par des prodiges, Dieu notre sauveur, 
espoir des horizons de la terre et des rives lointaines. 

Sa force enracine les montagnes, il s'entoure de puissance ; 
il apaise le vacarme des mers, le vacarme de leurs flots et la rumeur des peuples. 
Les habitants des bouts du monde sont pris d'effroi à la vue de tes signes ; 
aux portes du levant et du couchant tu fais jaillir des cris de joie. 

Tu visites la terre et tu l'abreuves, tu la combles de richesses ; 
les ruisseaux de Dieu regorgent d'eau : tu prépares les moissons.
Ainsi, tu prépares la terre, tu arroses les sillons ; 
tu aplanis le sol, tu le détrempes sous les pluies, tu bénis les semailles. 

Tu couronnes une année de bienfaits ; sur ton passage, ruisselle l'abondance. 
Au désert, les pâturages ruissellent, les collines débordent d'allégresse. 
Les herbages se parent de troupeaux et les plaines se couvrent de blé. 
Tout exulte et chante !



texte du Psaume 64 : traduction de la liturgie catholique - AELF
réalisation : les Psaumes sur KTO




PSAUME 66


Que Dieu nous prenne en grâce et nous bénisse, que son visage s'illumine pour nous ; 
et ton chemin sera connu sur la terre, ton salut, parmi toutes les nations. 

Que les peuples, Dieu, te rendent grâce ; qu'ils te rendent grâce tous ensemble ! 
Que les nations chantent leur joie, car tu gouvernes le monde avec justice 
tu gouvernes les peuples avec droiture, sur la terre, tu conduis les nations. 
Que les peuples, Dieu, te rendent grâce ; qu'ils te rendent grâce tous ensemble ! 

La terre a donné son fruit ; Dieu, notre Dieu, nous bénit. 
Que Dieu nous bénisse, et que la terre tout entière l'adore !


texte du Psaume 66 : traduction de la liturgie catholique - AELF
réalisation : les Psaumes sur KTO




PSAUME 68



Sauve-moi, mon Dieu : les eaux montent jusqu'à ma gorge ! 
J'enfonce dans la vase du gouffre, rien qui me retienne ;
 je descends dans l'abîme des eaux, le flot m'engloutit. 

Je m'épuise à crier, ma gorge brûle.
Mes yeux se sont usés d'attendre mon Dieu. 
Plus abondants que les cheveux de ma tête, ceux qui m'en veulent sans raison ; 
ils sont nombreux, mes détracteurs, à me haïr injustement.
Moi qui n'ai rien volé, que devrai-je rendre ? 
 
Dieu, tu connais ma folie, mes fautes sont à nu devant toi. 
Qu'ils n'aient pas honte pour moi, ceux qui t'espèrent, Seigneur, Dieu de l'univers ;
qu'ils ne rougissent pas de moi, ceux qui te cherchent, Dieu d'Israël ! 

C'est pour toi que j'endure l'insulte, que la honte me couvre le visage : 
je suis un étranger pour mes frères, un inconnu pour les fils de ma mère. 
L'amour de ta maison m'a perdu ; on t'insulte, et l'insulte retombe sur moi. 
Si je pleure et m'impose un jeûne, je reçois des insultes ; 
si je revêts un habit de pénitence, je deviens la fable des gens : 
on parle de moi sur les places, les buveurs de vin me chansonnent. 

Et moi, je te prie, Seigneur : c'est l'heure de ta grâce ; 
dans ton grand amour, Dieu, réponds-moi, par ta vérité sauve-moi. 
Tire-moi de la boue, sinon je m'enfonce : 
que j'échappe à ceux qui me haïssent, à l'abîme des eaux. 
Que les flots ne me submergent pas, que le gouffre ne m'avale, 
que la gueule du puits ne se ferme pas sur moi. 

Réponds-moi, Seigneur, car il est bon, ton amour ; 
dans ta grande tendresse, regarde-moi. 
Ne cache pas ton visage à ton serviteur ;
je suffoque : vite, réponds-moi. 
 
Sois proche de moi, rachète-moi, paie ma rançon à l'ennemi. 
Toi, tu le sais, on m'insulte : je suis bafoué, déshonoré ; 
tous mes oppresseurs sont là, devant toi. 
L'insulte m'a broyé le coeur, le mal est incurable ; 
j'espérais un secours, mais en vain, des consolateurs, je n'en ai pas trouvé. 
A mon pain, ils ont mêlé du poison ; quand j'avais soif, ils m'ont donné du vinaigre.
 
Que leur table devienne un piège, un guet-apens pour leurs convives ! 
Que leurs yeux aveuglés ne voient plus, qu'à tout instant les reins leur manquent ! 
Déverse sur eux ta fureur, que le feu de ta colère les saisisse, 
que leur camp devienne un désert, que nul n'habite sous leurs tentes ! 

Celui que tu frappais, ils le pourchassent en comptant les coups qu'il reçoit. 
Charge-les, faute sur faute ; qu'ils n'aient pas d'accès à ta justice. 
Qu'ils soient rayés du livre de vie, retranchés du nombre des justes.
 
Et moi, humilié, meurtri, que ton salut, Dieu, me redresse. 
Et je louerai le nom de Dieu par un cantique, je vais le magnifier, lui rendre grâce. 
Cela plaît au Seigneur plus qu'un taureau, plus qu'une bête ayant cornes et sabots. 
Les pauvres l'ont vu, ils sont en fête : « Vie et joie, à vous qui cherchez Dieu ! » 
Car le Seigneur écoute les humbles, il n'oublie pas les siens emprisonnés. 
Que le ciel et la terre le célèbrent, les mers et tout leur peuplement ! 

Car Dieu viendra sauver Sion et rebâtir les villes de Juda.
Il en fera une habitation, un héritage : 
patrimoine pour les descendants de ses serviteurs,
demeure pour ceux qui aiment son nom.


texte du Psaume 68 : traduction de la liturgie catholique - AELF
réalisation : les Psaumes sur KTO




PSAUME 69


Mon Dieu, viens me délivrer ; Seigneur, viens vite à mon secours ! 
Qu'ils soient humiliés, déshonorés, ceux qui s'en prennent à ma vie !
Qu'ils reculent, couverts de honte, ceux qui cherchent mon malheur ; 
que l'humiliation les écrase, ceux qui me disent : « C'est bien fait ! » 

Mais tu seras l'allégresse et la joie de tous ceux qui te cherchent ; 
toujours ils rediront : « Dieu est grand ! » ceux qui aiment ton salut. 

Je suis pauvre et malheureux, mon Dieu, viens vite ! 
Tu es mon secours, mon libérateur : Seigneur, ne tarde pas !



texte du Psaume 69 : traduction de la liturgie catholique - AELF
réalisation : les Psaumes sur KTO




PSAUME 71


Dieu, donne au roi tes pouvoirs, à ce fils de roi ta justice. 
Qu'il gouverne ton peuple avec justice, qu'il fasse droit aux malheureux ! 

Montagnes, portez au peuple la paix, collines, portez-lui la justice ! 
Qu'il fasse droit aux malheureux de son peuple,
qu'il sauve les pauvres gens, qu'il écrase l'oppresseur ! 
Qu'il dure sous le soleil et la lune de génération en génération ! 
Qu'il descende comme la pluie sur les regains, une pluie qui pénètre la terre. 

En ces jours-là, fleurira la justice, grande paix jusqu'à la fin des lunes ! 
Qu'il domine de la mer à la mer, et du Fleuve jusqu'au bout de la terre ! 
Des peuplades s'inclineront devant lui, ses ennemis lècheront la poussière. 
Les rois de Tarsis et des Iles apporteront des présents.
Les rois de Saba et de Seba feront leur offrande. 

Tous les rois se prosterneront devant lui, tous les pays le serviront. 
Il délivrera le pauvre qui appelle et le malheureux sans recours. 
Il aura souci du faible et du pauvre, du pauvre dont il sauve la vie. 
Il les rachète à l'oppression, à la violence ; leur sang est d'un grand prix à ses yeux. 
Qu'il vive ! On lui donnera l'or de Saba. 

On priera sans relâche pour lui ; tous les jours, on le bénira. 
Que la terre jusqu'au sommet des montagnes soit un champ de blé :
et ses épis onduleront comme la forêt du Liban !
Que la ville devienne florissante comme l'herbe sur la terre ! 
Que son nom dure toujours ; sous le soleil, que subsiste son nom !

En lui, que soient bénies toutes les familles de la terre ;
que tous les pays le disent bienheureux ! 
Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, lui seul fait des merveilles ! 
Béni soit à jamais son nom glorieux, toute la terre soit remplie de sa gloire !
Amen ! Amen !



texte du Psaume 71 : traduction de la liturgie catholique - AELF
réalisation : les Psaumes sur KTO




Psaume 80


Criez de joie pour Dieu, notre force, acclamez le Dieu de Jacob. 
Jouez, musiques, frappez le tambourin, la harpe et la cithare mélodieuse. 
Sonnez du cor pour le mois nouveau, quand revient le jour de notre fête. 
C'est là, pour Israël, une règle, une ordonnance du Dieu de Jacob 
Il en fit, pour Joseph, une loi quand il marcha contre la terre d'Égypte.

J'entends des mots qui m'étaient inconnus : 
« J'ai ôté le poids qui chargeait ses épaules ; ses mains ont déposé le fardeau. 
Quand tu criais sous l'oppression, je t'ai sauvé ; je répondais, caché dans l'orage,
je t'éprouvais près des eaux de Mériba. 

Écoute, je t'adjure, ô mon peuple ; vas-tu m'écouter, Israël ? 
Tu n'auras pas chez toi d'autres dieux, tu ne serviras aucun dieu étranger. 
C'est moi, le Seigneur ton Dieu, qui t'ai fait monter de la terre d'Égypte !
Ouvre ta bouche, moi, je l'emplirai. 

Mais mon peuple n'a pas écouté ma voix, Israël n'a pas voulu de moi. 
Je l'ai livré à son coeur endurci : qu'il aille et suive ses vues ! 

Ah ! Si mon peuple m'écoutait, Israël, s'il allait sur mes chemins ! 
Aussitôt j'humilierais ses ennemis, contre ses oppresseurs je tournerais ma main. 
Mes adversaires s'abaisseraient devant lui ; tel serait leur sort à jamais ! 
Je le nourrirais de la fleur du froment, je te rassasierais avec le miel du rocher ! »


texte du Psaume 80 : traduction de la liturgie catholique - AELF
réalisation : les Psaumes sur KTO





PSAUME 83


De quel amour sont aimées tes demeures, Seigneur, Dieu de l'univers !
Mon âme s'épuise à désirer les parvis du Seigneur ; 
mon coeur et ma chair sont un cri vers le Dieu vivant !
L'oiseau lui-même s'est trouvé une maison, et l'hirondelle, un nid pour abriter sa couvée :
tes autels, Seigneur de l'univers, mon Roi et mon Dieu !

Heureux les habitants de ta maison : ils pourront te chanter encore !
Heureux les hommes dont tu es la force : des chemins s'ouvrent dans leur coeur !
Quand ils traversent la vallée de la soif, ils la changent en source ; 
de quelles bénédictions la revêtent les pluies de printemps !
Ils vont de hauteur en hauteur, ils se présentent devant Dieu à Sion.

Seigneur, Dieu de l'univers, entends ma prière ; écoute, Dieu de Jacob.
Dieu, vois notre bouclier, regarde le visage de ton messie.
Oui, un jour dans tes parvis en vaut plus que mille.
J'ai choisi de me tenir sur le seuil, dans la maison de mon Dieu, 
plutôt que d'habiter parmi les infidèles.

Le Seigneur Dieu est un soleil, il est un bouclier ;
le Seigneur donne la grâce, il donne la gloire.
Jamais il ne refuse le bonheur à ceux qui vont sans reproche.
Seigneur, Dieu de l'univers, heureux qui espère en toi !



texte du Psaume 83 : traduction de la liturgie catholique - AELF
réalisation : les Psaumes sur KTO




PSAUME 85


Écoute, Seigneur, réponds-moi, car je suis pauvre et malheureux. 
Veille sur moi qui suis fidèle, ô mon Dieu, sauve ton serviteur qui s'appuie sur toi. 
Prends pitié de moi, Seigneur, toi que j'appelle chaque jour. 
Seigneur, réjouis ton serviteur : vers toi, j'élève mon âme ! 

Toi qui es bon et qui pardonnes, plein d'amour pour tous ceux qui t'appellent, 
écoute ma prière, Seigneur, entends ma voix qui te supplie. 
Je t'appelle au jour de ma détresse, et toi, Seigneur, tu me réponds. 
Aucun parmi les dieux n'est comme toi, et rien n'égale tes oeuvres. 

Toutes les nations, que tu as faites, viendront se prosterner devant toi
et rendre gloire à ton nom, Seigneur, 
car tu es grand et tu fais des merveilles, toi, Dieu, le seul. 

Montre-moi ton chemin, Seigneur, que je marche suivant ta vérité ;
unifie mon coeur pour qu'il craigne ton nom. 
Je te rends grâce de tout mon coeur, Seigneur mon Dieu,
toujours je rendrai gloire à ton nom ; 
il est grand, ton amour pour moi : tu m'as tiré de l'abîme des morts. 

Mon Dieu, des orgueilleux se lèvent contre moi, 
des puissants se sont ligués pour me perdre : ils n'ont pas souci de toi.
Toi, Seigneur, Dieu de tendresse et de pitié, lent à la colère, plein d'amour et de vérité ! 

Regarde vers moi, prends pitié de moi.
Donne à ton serviteur ta force, et sauve le fils de ta servante. 
Accomplis un signe en ma faveur ; 
alors mes ennemis, humiliés, verront que toi, Seigneur,
tu m'aides et me consoles.



texte du Psaume 85 : traduction de la liturgie catholique - AELF
réalisation : les Psaumes sur KTO




PSAUME 86


Elle est fondée sur les montagnes saintes. 

Le Seigneur aime les portes de Sion plus que toutes les demeures de Jacob. 
Pour ta gloire on parle de toi, ville de Dieu !
 
« Je cite l'Égypte et Babylone entre celles qui me connaissent. »
Voyez Tyr, la Philistie, l'Éthiopie : chacune est née là-bas.  

Mais on appelle Sion : « Ma mère ! » car en elle, tout homme est né.
C'est lui, le Très-Haut, qui la maintient.

Au registre des peuples, le Seigneur écrit : « Chacun est né là-bas. » 
Tous ensemble ils dansent, et ils chantent : « En toi, toutes nos sources ! »



texte du Psaume 86 : traduction de la liturgie catholique - AELF
réalisation : les Psaumes sur KTO




PSAUME 87 (et non 37)


Seigneur, mon Dieu et mon salut, dans cette nuit où je crie en ta présence, 
que ma prière parvienne jusqu'à toi, ouvre l'oreille à ma plainte. 

Car mon âme est rassasiée de malheur, ma vie est au bord de l'abîme ; 
on me voit déjà descendre à la fosse, je suis comme un homme fini. 
Ma place est parmi les morts, avec ceux que l'on a tués, enterrés,
ceux dont tu n'as plus souvenir, qui sont exclus, et loin de ta main. 

Tu m'as mis au plus profond de la fosse, en des lieux engloutis, ténébreux ; 
le poids de ta colère m'écrase, tu déverses tes flots contre moi. 
Tu éloignes de moi mes amis, tu m'as rendu abominable pour eux ;
enfermé, je n'ai pas d'issue : à force de souffrir, mes yeux s'éteignent.

Je t'appelle, Seigneur, tout le jour, je tends les mains vers toi : 
fais-tu des miracles pour les morts ? leur ombre se dresse-t-elle pour t'acclamer ? 
Qui parlera de ton amour dans la tombe, de ta fidélité au royaume de la mort ? 
Connaît-on dans les ténèbres tes miracles, et ta justice, au pays de l'oubli ? 

Moi, je crie vers toi, Seigneur ; dès le matin, ma prière te cherche : 
pourquoi me rejeter, Seigneur, pourquoi me cacher ta face ? 

Malheureux, frappé à mort depuis l'enfance, je n'en peux plus d'endurer tes fléaux ; 
sur moi, ont déferlé tes orages : tes effrois m'ont réduit au silence. 
Ils me cernent comme l'eau tout le jour, ensemble ils se referment sur moi. 
Tu éloignes de moi amis et familiers ; ma compagne, c'est la ténèbre.



texte du Psaume 87 : traduction de la liturgie catholique - AELF
réalisation : les Psaumes sur KTO




Psaume 92



Le Seigneur est roi ; il s'est vêtu de magnificence, le Seigneur a revêtu sa force.
Et la terre tient bon, inébranlable ; 
dès l'origine ton trône tient bon, depuis toujours, tu es. 

Les flots s'élèvent, Seigneur, les flots élèvent leur voix, les flots élèvent leur fracas. 
Plus que la voix des eaux profondes, des vagues superbes de la mer,
superbe est le Seigneur dans les hauteurs. 

Tes volontés sont vraiment immuables :
la sainteté emplit ta maison, Seigneur, pour la suite des temps.



texte du Psaume 92 : traduction de la liturgie catholique - AELF
réalisation : les Psaumes sur KTO




Psaume 94


Venez, crions de joie pour le Seigneur, acclamons notre Rocher, notre salut ! 
Allons jusqu'à lui en rendant grâce, par nos hymnes de fête acclamons-le ! 

Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur, le grand roi au-dessus de tous les dieux : 
Il tient en main les profondeurs de la terre, et les sommets des montagnes sont à lui 
à lui la mer, c'est lui qui l'a faite, et les terres, car ses mains les ont pétries. 

Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous, adorons le Seigneur qui nous a faits. 
Oui, il est notre Dieu ; nous sommes le peuple qu'il conduit, le troupeau guidé par sa main.

Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? 

« Ne fermez pas votre coeur comme au désert, comme au jour de tentation et de défi, 
où vos pères m'ont tenté et provoqué, et pourtant ils avaient vu mon exploit. 
Quarante ans leur génération m'a déçu, et j'ai dit :
Ce peuple a le coeur égaré, il n'a pas connu mes chemins. 
Dans ma colère, j'en ai fait le serment : Jamais ils n'entreront dans mon repos. »


texte du Psaume 94 : traduction de la liturgie catholique - AELF
réalisation : les Psaumes sur KTO




Psaume 111


Alléluia ! Heureux qui craint le Seigneur, qui aime entièrement sa volonté ! 
Sa lignée sera puissante sur la terre ; la race des justes est bénie. 
Les richesses affluent dans sa maison : à jamais se maintiendra sa justice. 

Lumière des coeurs droits, il s'est levé dans les ténèbres,
homme de justice, de tendresse et de pitié. 
L'homme de bien a pitié, il partage ; il mène ses affaires avec droiture. 
Cet homme jamais ne tombera ; toujours on fera mémoire du juste. 

Il ne craint pas l'annonce d'un malheur : le coeur ferme, il s'appuie sur le Seigneur. 
Son coeur est confiant, il ne craint pas : il verra ce que valaient ses oppresseurs. 
A pleines mains, il donne au pauvre ; à jamais se maintiendra sa justice,
sa puissance grandira, et sa gloire ! 

L'impie le voit et s'irrite ; il grince des dents et se détruit.
L'ambition des impies se perdra.


texte du Psaume 111 : traduction de la liturgie catholique - AELF
réalisation : les Psaumes sur KTO

Partager cette page

Repost 0
Published by