Crist-Pantocrator.jpg

"Je vous donne un commandement nouveau : c'est de vous aimer les uns les autres.

 

Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres.

 

Ce qui montrera à tous les hommes que vous êtes mes disciples, c'est l'amour que vous aurez les uns pour les autres."

 

Evangile de Jésus-Christ selon  saint Jean 

   

 

Pentecôte

" Le Défenseur, l'Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit."

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean  

 

   

 

 El Papa es argentino. Jorge Bergoglio                 

Saint Père François

 

 

La Manif Pour Tous 

La Manif Pour Tous photo C de Kermadec

La Manif Pour Tous Facebook 

 

 

Les Veilleurs Twitter 

Les Veilleurs

Les Veilleurs Facebook

 

 

 

papa%20GP%20II

1er mai 2011 Béatification de Jean-Paul II

Béatification du Serviteur de Dieu Jean-Paul II

 

 

  Béatification du Père Popieluszko

beatification Mass, in Warsaw, Poland

à Varsovie, 6 juin 2010, Dimanche du Corps et du Sang du Christ

 

 

presidential palace in Warsaw

Varsovie 2010

 

 

Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre
Sanctuaire de l'Adoration Eucharistique et de la Miséricorde Divine

La miséricorde de Dieu est comme un torrent débordé. Elle entraîne les cœurs sur son passage.
(Saint Curé d'Ars)
 

 


Le côté du Christ a été transpercé et tout le mystère de Dieu sort de là. C’est tout le mystère de Dieu qui aime, qui se livre jusqu’au bout, qui se donne jusqu’au bout. C’est le don le plus absolu qui soit. Le don du mystère trinitaire est le cœur ouvert. Ce n’est pas une image, c’est une réalité. C’est la réalité la plus profonde qui soit, la réalité de l’amour.
Père Marie-Joseph Le Guillou




Dans le cœur transpercé
de Jésus sont unis
le Royaume du Ciel
et la terre d'ici-bas
la source de la vie
pour nous se trouve là.

Ce cœur est cœur divin
Cœur de la Trinité
centre de convergence
de tous les cœur humains
il nous donne la vie
de la Divinité.


Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix
(Edith Stein)



Le Sacré-Cœur représente toutes les puissances d'aimer, divines et humaines, qui sont en Notre-Seigneur.
Père Marie-Eugène de l'Enfant Jésus

 



feuille d'annonces de la Basilique du Sacré-Coeur de Montmartre

 

 

 

 

 

 

 

     

The Cambrai Madonna

Notre Dame de Grâce

Cathédrale de Cambrai

 

 

 

Cathédrale Notre Dame de Paris 

   

Ordinations du samedi 27 juin 2009 à Notre Dame de Paris


la vidéo sur KTO


Magnificat

     



Solennité de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie à Notre-Dame de Paris


NOTRE DAME DES VICTOIRES

Notre-Dame des Victoires




... ma vocation, enfin je l’ai trouvée, ma vocation, c’est l’Amour !

 

 

Rechercher

Voyages de Benoît XVI

 

SAINT PIERRE ET SAINT ANDRÉ

Saint Pierre et Saint André

 

BENOÎT XVI à CHYPRE 

 

Benedict XVI and Cypriot Archbishop Chrysostomos, Church of 

Salutation avec l'Archevêque Chrysostomos à l'église d' Agia Kyriaki Chrysopolitissa de Paphos, le vendredi 4 juin 2010

 

     

 

Benoît XVI en Terre Sainte  


 

Visite au chef de l'Etat, M. Shimon Peres
capt_51c4ca241.jpg

Visite au mémorial de la Shoah, Yad Vashem




 






Yahad-In Unum

   

Vicariat hébréhophone en Israël

 


 

Mgr Fouad Twal

Patriarcat latin de Jérusalem

 

               


Vierge de Vladimir  

    

 

SALVE REGINA

13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 13:10

" J'étais en bas, tout en bas, avec Dieu et le diable, les deux se sont battus, et Dieu a gagné !" (Mario Sepulveda)

A frame grab shows Mario Sepulveda 

A frame grab shows Mario Sepulveda, the second of 33 workers trapped for more than two months in a Chilean mine, smiling after reaching the surface above the San Jose mine in Copiapo, October 13, 2010. The second of 33 workers trapped for more than two months deep in a Chilean mine reached the surface early on Wednesday morning in a specially-made rescue capsule, leaving 31 to be rescued in the hours ahead. REUTERS/Government of Chile/Pool

 

Mario Sepulveda 2

Mario Sepulveda celebrates with Chilean first lady Cecilia Morel and President Sebastian Pinera (2nd R) after becoming the second miner to reach the surface at the San Jose mine in Copiapo October 13, 2010. The second of 33 workers trapped for more than two months deep in the Chilean mine reached the surface early on Wednesday morning in a specially-made rescue capsule, leaving 31 to be rescued in the hours ahead. REUTERS/Hugo Infante-Government of Chile/Handout  FOR EDITORIAL USE ONLY. NOT FOR SALE FOR MARKETING OR ADVERTISING CAMPAIGNS. THIS IMAGE HAS BEEN SUPPLIED BY A THIRD PARTY. IT IS DISTRIBUTED, EXACTLY AS RECEIVED BY REUTERS, AS A SERVICE TO CLIENTS

 

Mario Sepulveda

A frame grab shows Mario Sepulveda, one of the 33 miners trapped underground in a copper and gold mine at Copiapo, about 725 km (450 miles) north of Santiago, September 1, 2010. Already deprived of sunlight, fresh air and their loved ones for 27 days, NASA doctors say 33 miners trapped deep in a Chilean mine must continue to forego two other pleasures: alcohol and cigarettes. REUTERS/Chilean Government/Handout

 

Mario Sepulveda, the second of 33 workers

A frame grab shows Mario Sepulveda, the second of 33 workers trapped for more than two months in a Chilean mine, smiling after reaching the surface above the San Jose mine in Copiapo, October 13, 2010. The second of 33 workers trapped for more than two months deep in a Chilean mine reached the surface early on Wednesday morning in a specially-made rescue capsule, leaving 31 to be rescued in the hours ahead. REUTERS/Government of Chile/Pool

 

photos : http://www.daylife.com/

Repost 0
Published by un pèlerin - dans Les 33 mineurs du Chili
commenter cet article
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 05:00

Saluons le lis que porte à son sommet l'antique branche des rois de Wessex ! Les temps ont marché depuis ce sixième siècle où le païen Cerdik et les autres chefs de bandes, venus comme lui de la mer du Nord, jonchaient de ruines le sol de l'île des Saints. Leur mission de colère accomplie, les Anglo-Saxons furent des instruments de grâce pour la terre qu'ils avaient conquise. Baptisés par Rome, comme auparavant les Bretons qu'ils venaient de châtier, ils oublièrent moins qu'eux d'où leur venait le salut ; une éclosion de sainteté nouvelle marqua les complaisances que le ciel prenait derechef en Albion, pour la fidélité dont princes et peuples de l'heptarchie ne cessèrent point d'entourer le Siège de Pierre.

 

L'an 800 du Seigneur, Egbert, descendant de Cerdik, visitait en pèlerin la Ville éternelle, lorsqu'une députation des West-Saxons lui offrit la couronne à ce tombeau du Prince des Apôtres au pied duquel, à l'heure même, Charlemagne restaurait l'empire. Comme Egbert devait ramener sous un sceptre unique la puissance des sept royaumes, ainsi Edouard, son dernier successeur, en résume aujourd'hui les gloires saintes. Neveu du Martyr du même nom, Edouard s'est vu attribuer devant les hommes et devant Dieu le beau titre de Confesseur.

 

L'Eglise, dans le récit de sa vie, relève avant tout les vertus qui lui méritèrent une appellation si glorieuse ; on ne doit pas négliger toutefois de saluer dans son règne de vingt-quatre ans l'un des plus fortunés que l'Angleterre ait connus. Alfred le Grand n'eut point de plus illustre imitateur. Les Danois, si longtemps maîtres, soumis au dedans pour toujours, au dehors contenus par la fière attitude du prince ; Macbeth, l'usurpateur du trône d'Ecosse, vaincu dans une campagne que Shakespeare a immortalisée ; et ces lois d'Edouard restées jusqu'à nos temps l'une des bases du droit britannique ; et sa munificence pour toutes les nobles entreprises, dans le même temps qu'il trouvait le secret de réduire les charges de son peuple : tout montre assez que le plus suave parfum des vertus qui firent de lui l'intime de Jean le bien-aimé, n'a rien d'incompatible en histoire avec la grandeur des rois.

 

 Voici les lignes que lui consacre l'Eglise :

 Edouard , surnommé le Confesseur, était le neveu du saint roi Edouard le Martyr, et il fut le dernier roi des Anglo-Saxons. Le Seigneur avait révélé dans une extase sa future royauté à un saint personnage du nom de Brithuald. Cependant les Danois qui dévastaient l'Angleterre le cherchant pour le faire mourir, il fut dès sa dixième année contraint de s'exiler à la cour du duc de Normandie, son oncle. Telles y parurent, au milieu de toutes les amorces des passions, l'intégrité de sa vie, l'innocence de ses mœurs, qu'il faisait l'admiration générale. On voyait dès lors éclater en lui l'extraordinaire piété qui l'attirait vers Dieu et les choses divines. D'une nature très douce, sans nulle ambition de dominer, on rapporte de lui cette parole : "J'aime mieux ne régner jamais, que de recouvrer mon royaume par la violence et l'effusion du sang."

 

 Mais les tyrans qui avaient enlevé la vie et le trône à ses frères étant morts, il fut rappelé dans sa patrie et couronné au milieu des acclamations et de l'allégresse universelle. Tous ses soins se tournèrent à effacer les traces des fureurs de l'ennemi, en commençant par la religion et les églises, réparant les unes, en élevant de nouvelles, les dotant de revenus et de privilèges ; car son premier souci était de voir refleurir le culte de Dieu qui avait grandement souffert. C'est l'affirmation de tous les auteurs que, contraint par les seigneurs de sa cour au mariage, il y garda la virginité avec son épouse, vierge comme lui. Tels étaient son amour et sa foi dans le Christ, qu'il mérita de le voir au saint Sacrifice lui souriant et resplendissant d'un éclat divin. On l'appelait communément le père des orphelins et des malheureux car sa charité était si grande qu'on ne le voyait jamais plus heureux que lorsqu'il avait épuisé le trésor royal pour les pauvres.

 

 Il fut illustré du don de prophétie, et reçut des lumières d'en haut touchant l'avenir de son pays ; fait remarquable entre autres : il connut surnaturellement, à l'instant même qu'elle arriva, la mort de Suénon, roi de Danemark, englouti dans les flots comme il s'embarquait pour envahir l'Angleterre. Fervent dévot de saint Jean l'Evangéliste, il avait la coutume de ne jamais refuser ce qu'on lui demandait en son nom ; comme donc, un jour, l'Apôtre lui-même, sous l'apparence d'un mendiant en haillons, lui demandait l'aumône, le roi, n'ayant pas d'argent, tira du doigt son anneau et l'offrit au Saint, qui peu après le retourna à Edouard avec l'annonce de sa mort prochaine. Le roi, prescrivant à sa propre intention des prières, mourut en effet très pieusement au jour prédit par l'Evangéliste, à savoir les nones de janvier de l'an du salut mil soixante-six. La gloire des miracles entoura sa tombe, et dans le siècle suivant, Alexandre III l'inscrivit parmi les Saints.

 

 Toutefois le culte de sa mémoire dans l'Eglise universelle a été, quant à l'Office public, fixé par Innocent XI au présent jour ; c'est celui où son corps, levé du tombeau après trente-six ans, fut trouvé sans corruption et répandant une suave odeur.

 

 

Vous représentez au Cycle sacré le peuple en qui Grégoire le Grand prévit l'émule des Anges ; tant de saints rois, d'illustres vierges, de grands évêques et de grands moines, qui furent sa gloire, forment aujourd'hui votre cour brillante. Où sont les insensés pour lesquels, avec vous, votre race a semblé mourir ? C'est du ciel que doit se juger l'histoire. Tandis que vous et les vôtres y régirez toujours, jugeant les nations et dominant les peuples ; les dynasties de vos successeurs d'ici-bas, jalousant l'Eglise, appelant de longue date le schisme et l'hérésie, se sont éteintes l'une après l'autre, stérilisées par la colère de Dieu, dans ces vaines renommées dont le livre de vie ne garde nulle trace. Combien meilleurs et plus durables apparaissent, ô Edouard, les fruits de votre virginité sainte ! Apprenez-nous à voir dans le monde présent la préparation d'un autre qui ne doit pas finir, à n'estimer les événements humains qu'en raison de leurs résultats éternels.

 

Des yeux de l'âme, notre culte vous cherche et vous trouve en votre royale abbaye de Westminster ; c'est de là que par avance nous aimons à vous contempler montant dans la gloire, au redoutable jour qui verra près de vous tant de fausses grandeurs manifester leur honte et leur néant.

 

Bénissez-nous, prosternés de cœur à ce tombeau dont l'hérésie inquiète prétend vainement écarter la prière. Offrez à Dieu les supplications qui montent de tous les points du monde, à cette heure, pour les brebis errantes que la voix du pasteur rappelle si instamment en nos jours à l'unique bercail.

 

 

DOM GUÉRANGER
L'Année Liturgique

 

Chœur de la Cathédrale de Lincoln (XIIIe s.)

Repost 0
Published by un pèlerin - dans Les Saints
commenter cet article
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 19:55

A night view of the San Jose mine 

A night view of the San Jose mine as the rescue operation continues for 33 miners trapped for over two months, near Copiapo, Chile, Monday, Oct. 11, 2010. The miners became trapped when the gold and copper mine collapsed on Aug. 5 and are expected to be rescued starting late Tuesday or early Wednesday. (AP Photo/Natacha Pisarenko)

 

MINE DE SAN JOSE AP 12/10/10 — Après plus de deux mois passés sous terre, le premier des 33 mineurs bloqués à 700 mètres de profondeur dans la mine de San José, au Chili, devait être remonté à la surface dès mardi soir, grâce à la nacelle qui remontera les hommes un par un. Le ministre des Mines Laurence Golborne a fait cette annonce lors d'une conférence de presse organisée près de la mine, affirmant que les autorités "espèrent avoir au moins un des mineurs à la surface" avant minuit.

Repost 0
Published by un pèlerin - dans Les 33 mineurs du Chili
commenter cet article
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 19:00
Repost 0
Published by un pèlerin - dans musiques de Grèce
commenter cet article
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 05:00

Jésus, marchant vers Jérusalem, traversait la Samarie et la Galilée. Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Ils s'arrêtèrent à distance et lui crièrent : "Jésus, maître, prends pitié de nous."

 

 En les voyant, Jésus leur dit : " Allez vous montrer aux prêtres."

 

En cours de route, ils furent purifiés.

 

 L'un d'eux, voyant qu'il était guéri, revint sur ses pas, en glorifiant Dieu à pleine voix. Il se jeta la face contre terre aux pieds de Jésus en lui rendant grâce. Or, c'était un Samaritain.

 

 Alors Jésus demanda : " Est-ce que tous les dix n'ont pas été purifiés ? Et les neuf autres, où sont-ils ? On ne les a pas vus revenir pour rendre gloire à Dieu ; il n'y a que cet étranger !"

 

 Jésus lui dit : " Relève-toi et va : ta foi t'a sauvé."

 

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

 

 

Le Jugement Dernier (détail) par Giotto

Repost 0
Published by un pèlerin - dans ÉVANGILE
commenter cet article
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 01:45

Relatives embrace after it was announced that a drill reached the trapped miners at the San Jose Mine near Copiapo, Chile Saturday, Oct. 9, 2010. Officials have announced that the drill trying to reach the 33 trapped miners has reached them after more than two months of efforts, prompting cheers, tears and the ringing of bells by families in the tent camp outside the mine. AP Photo 5 hours ago

*

The T-130 drill is seen as a siren went off announcing that the drill reached the trapped miners at San Jose mine, near Copiapo, Chile, Saturday, Oct. 9, 2010. Officials have announced that the drill trying to reach the 33 trapped miners has reached them after more than two months of efforts, prompting cheers, tears and the ringing of bells by families in the tent camp outside the mine. AP Photo 10 hours ago

 

photos : http://www.daylife.com/

Repost 0
Published by un pèlerin - dans Les 33 mineurs du Chili
commenter cet article
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 19:00
*
*
*
Repost 0
Published by un pèlerin - dans musiques de Grèce
commenter cet article