Crist-Pantocrator.jpg

"Je vous donne un commandement nouveau : c'est de vous aimer les uns les autres.

 

Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres.

 

Ce qui montrera à tous les hommes que vous êtes mes disciples, c'est l'amour que vous aurez les uns pour les autres."

 

Evangile de Jésus-Christ selon  saint Jean 

   

 

Pentecôte

" Le Défenseur, l'Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit."

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean  

 

   

 

 El Papa es argentino. Jorge Bergoglio                 

Saint Père François

 

 

La Manif Pour Tous 

La Manif Pour Tous photo C de Kermadec

La Manif Pour Tous Facebook 

 

 

Les Veilleurs Twitter 

Les Veilleurs

Les Veilleurs Facebook

 

 

 

papa%20GP%20II

1er mai 2011 Béatification de Jean-Paul II

Béatification du Serviteur de Dieu Jean-Paul II

 

 

  Béatification du Père Popieluszko

beatification Mass, in Warsaw, Poland

à Varsovie, 6 juin 2010, Dimanche du Corps et du Sang du Christ

 

 

presidential palace in Warsaw

Varsovie 2010

 

 

Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre
Sanctuaire de l'Adoration Eucharistique et de la Miséricorde Divine

La miséricorde de Dieu est comme un torrent débordé. Elle entraîne les cœurs sur son passage.
(Saint Curé d'Ars)
 

 


Le côté du Christ a été transpercé et tout le mystère de Dieu sort de là. C’est tout le mystère de Dieu qui aime, qui se livre jusqu’au bout, qui se donne jusqu’au bout. C’est le don le plus absolu qui soit. Le don du mystère trinitaire est le cœur ouvert. Ce n’est pas une image, c’est une réalité. C’est la réalité la plus profonde qui soit, la réalité de l’amour.
Père Marie-Joseph Le Guillou




Dans le cœur transpercé
de Jésus sont unis
le Royaume du Ciel
et la terre d'ici-bas
la source de la vie
pour nous se trouve là.

Ce cœur est cœur divin
Cœur de la Trinité
centre de convergence
de tous les cœur humains
il nous donne la vie
de la Divinité.


Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix
(Edith Stein)



Le Sacré-Cœur représente toutes les puissances d'aimer, divines et humaines, qui sont en Notre-Seigneur.
Père Marie-Eugène de l'Enfant Jésus

 



feuille d'annonces de la Basilique du Sacré-Coeur de Montmartre

 

 

 

 

 

 

 

     

The Cambrai Madonna

Notre Dame de Grâce

Cathédrale de Cambrai

 

 

 

Cathédrale Notre Dame de Paris 

   

Ordinations du samedi 27 juin 2009 à Notre Dame de Paris


la vidéo sur KTO


Magnificat

     



Solennité de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie à Notre-Dame de Paris


NOTRE DAME DES VICTOIRES

Notre-Dame des Victoires




... ma vocation, enfin je l’ai trouvée, ma vocation, c’est l’Amour !

 

 

Rechercher

Voyages de Benoît XVI

 

SAINT PIERRE ET SAINT ANDRÉ

Saint Pierre et Saint André

 

BENOÎT XVI à CHYPRE 

 

Benedict XVI and Cypriot Archbishop Chrysostomos, Church of 

Salutation avec l'Archevêque Chrysostomos à l'église d' Agia Kyriaki Chrysopolitissa de Paphos, le vendredi 4 juin 2010

 

     

 

Benoît XVI en Terre Sainte  


 

Visite au chef de l'Etat, M. Shimon Peres
capt_51c4ca241.jpg

Visite au mémorial de la Shoah, Yad Vashem




 






Yahad-In Unum

   

Vicariat hébréhophone en Israël

 


 

Mgr Fouad Twal

Patriarcat latin de Jérusalem

 

               


Vierge de Vladimir  

Archives

    

 

SALVE REGINA

2 janvier 2016 6 02 /01 /janvier /2016 07:45

 

Chacun porte un surnom qui lui vient de ses parents ou de son propre fonds, d’après ses goûts particuliers ou ses occupations.

Mais pour nous, la grande affaire et le grand nom, c’était d’être chrétiens et d’en porter le nom.

 

Homélie de Saint Grégoire de Nazianze pour la mort de Saint Basile, - extrait de l'Office des Lectures de ce jour

Saint Basile le Grand

Saint Basile le Grand

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 05:00

Ce saint, Saint Jean de la Croix, avec sa mystique élevée, avec ce chemin difficile vers le sommet de la perfection, a-t-il quelque chose à nous dire à nous également, au chrétien normal qui vit dans les circonstances de cette vie actuelle, ou est-il un exemple, un modèle uniquement pour quelques âmes élues, qui peuvent réellement entreprendre ce chemin de la purification, de l’ascèse mystique ?

Pour trouver la réponse, nous devons avant tout tenir compte du fait que la vie de Saint Jean de la Croix n’a pas été un «envol sur les nuages mystiques», mais a été une vie très dure, très pratique et concrète, tant comme réformateur de l’ordre, où il rencontra de nombreuses oppositions, que comme supérieur provincial, ou dans les prisons de ses confrères, où il était exposé à des insultes incroyables et à de mauvais traitements physiques.

Cela a été une vie dure, mais précisément au cours des mois passés en prison, il a écrit l’une de ses œuvres les plus belles. Et ainsi, nous pouvons comprendre que le chemin avec le Christ, aller avec le Christ, «le Chemin», n’est pas un poids ajouté au fardeau déjà assez difficile de notre vie, ce n’est pas quelque chose qui rendrait encore plus lourd ce fardeau, mais il s’agit d’une chose totalement différente, c’est une lumière, une force, qui nous aide à porter ce fardeau.

Si un homme porte en lui un grand amour, cet amour lui donne presque des ailes, et il supporte plus facilement toutes les épreuves de la vie, car il porte en lui cette grande lumière ; telle est la foi : être aimé par Dieu et se laisser aimer par Dieu en Jésus Christ. Se laisser aimer est la lumière qui nous aide à porter le fardeau de chaque jour. Et la sainteté n’est pas notre œuvre, très difficile, mais elle est précisément cette «ouverture» : ouvrir les fenêtres de notre âme pour que la lumière de Dieu puisse entrer, ne pas oublier Dieu car c’est précisément dans l’ouverture à sa lumière que se trouve la force, la joie des rachetés.

Prions le Seigneur afin qu’il nous aide à trouver cette sainteté, à nous laisser aimer par Dieu, qui est notre vocation à tous et la véritable rédemption.

 

Benoît XVI, Saint Jean de la Croix, Audience Générale du 16 février 2011 (extrait)

http://w2.vatican.va/content/benedict-xvi/fr/audiences/2011/documents/hf_ben-xvi_aud_20110216.html

Notre vocation à tous

L’âme qui désire vraiment la sagesse désire aussi vraiment entrer plus avant dans les profondeurs de la Croix qui est le chemin de la vie ; mais peu y entrent. Tous veulent entrer dans les profondeurs de la sagesse, des richesses et des délices de Dieu, mais peu désirent entrer dans la profondeur des souffrances et des douleurs endurées par le Fils de Dieu : on dirait que beaucoup voudraient être déjà parvenus au terme sans prendre le chemin et le moyen qui y conduit.

Saint Jean de la Croix, Le cantique spirituel, - extrait de l'Office des Lectures de ce jour

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 08:23

Je me souviens d'une jeune fille, autrefois bien connue du siècle, maintenant mieux connue encore de Dieu, qui, pressée de se marier par ses parents et ses proches, se réfugia auprès de l'autel sacré ; où en effet une vierge pourrait-elle se réfugier avec plus d'à-propos que là où s'offre le sacrifice virginal ?

Mais sa détermination ne s'en tint pas là.

Elle se tenait à l'autel de Dieu, offrande de pureté, chaste victime, tantôt plaçant sur sa tête la main du prêtre pour solliciter sa prière sur elle, tantôt incapable de supporter un délai justifié, le haut de la tête posé sous l'autel, elle dit :

« Qui mieux que l'autel m'imposera le voile, lui qui sanctifie les voiles eux-mêmes ? Un tel voile nuptial sied mieux que tout autre : c'est sur lui que chaque jour est consacré le Christ, notre chef à tous. Et vous tous, mes proches, que faites-vous ? Pourquoi me presser encore de songer au mariage ? Il y a longtemps que le mien est prévu. Vous me proposez un époux ? J'en ai trouvé un meilleur. Accumulez toutes les richesses possibles, vantez la noblesse, proclamez la puissance, moi je possède celui à qui nul ne se peut comparer : sa richesse, c'est le monde ; sa puissance, II est souverain ; sa grandeur, c'est le ciel. Si vous avez le pareil, je ne rejette pas votre choix. Si vous n'en trouvez pas, vous ne travaillez pas pour moi, mais vous me faites tort.»

 

Tous gardaient le silence ; soudain l'un d'eux : « Si ton père, dit-il, était vivant, souffrirait-il que tu ne sois pas mariée ? »

Mais elle, chez qui le sens religieux l'emportait, la piété filiale était mieux entendue : « Et s'il est mort, c'est peut-être justement pour qu'il ne mît pas d'obstacle ».

 

La réponse au sujet du père se trouva prophétie pour l'autre, comme le fit voir sa mort prématurée. Redoutant le même sort pour eux-mêmes, les autres en vinrent à favoriser ce qu'ils cherchaient à contrarier : si bien que la virginité ne lui fit pas perdre les biens auxquels elle avait droit mais lui procura le bienfait de la chasteté.

Vous avez là, ô vierges, la récompense de votre donation.

Parents, prenez garde à cet exemple d'opposition.

 

 

SAINT AMBROISE, Écrits sur la virginité, traduits par Dom Marie-Gabriel Tissot, Solesmes, 1980

Annonciation (détail),  Piero Della Francesca

Annonciation (détail), Piero Della Francesca

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 08:23

Né en 439, près de Césarée de Cappadoce, au centre de l'actuelle Turquie, Sabas entre à 18 ans au monastère. Fasciné par la solitude et désireux de connaître la Terre du Christ, il se fait pèlerin aux lieux saints. Il établit son ermitage dans une grotte de la vallée du Cédron. En ce Ve siècle, la Terre Sainte était envahie de moines de deux sortes : les cénobites, qui vivaient en communautés, et les anachorètes, qui menaient la vie érémitique. Saint Sabas eut l'heureuse idée de créer un style de vie intermédiaire et équilibré : il fonde des "laures", sortes de hameaux d'ermitages, associant solitude et vie communautaire autour de la Liturgie et sous la direction d'un père Abbé. Devenu higoumène, supérieur de tous les moines de Terre Sainte, Sabas meurt le 5 décembre 532. Plusieurs autres saints ont illustré ce prénom qui signifie en hébreu "force divine". Vaillante fête à tous les moines. Frère Bernard Pineau, OP

Icône de Saint Sabas

Icône de Saint Sabas

La laure de Saint-Sabas est aujourd'hui un monastère orthodoxe hiérosolymitain.  Le monastère accueillit au VIIe siècle Saint Jean Damascène.

La laure de Saint-Sabas est aujourd'hui un monastère orthodoxe hiérosolymitain. Le monastère accueillit au VIIe siècle Saint Jean Damascène.

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 08:23

En d'autres temps, Dieu n'avait jamais été représenté en image, étant sans corps et sans visage. Mais à présent que Dieu a été vu dans sa chair et a vécu parmi les hommes, je représente ce qui est visible en Dieu. Je ne vénère pas la matière, mais le Créateur de la matière, qui s'est fait matière pour moi et a daigné habiter dans la matière et opérer mon salut à travers la matière. Je ne cesserai donc pas de vénérer la matière à travers laquelle m'a été assuré le salut. Mais je ne la vénère absolument pas comme Dieu ! Comment pourrait être Dieu ce qui a reçu l'existence à partir du non-être ?... Mais je vénère et respecte également tout le reste de la matière qui m'a procuré le salut, car pleine d'énergie et de grâces saintes. Le bois de la croix trois fois bénie n'est-il pas matière ? L'encre et le très saint livre des Evangiles ne sont-ils pas matière ? L'autel salvifique qui nous donne le pain de vie n'est-il pas matière ?.... Et, avant tout autre chose, la chair et le sang de mon Seigneur ne sont-ils pas matière ? Ou bien tu dois supprimer le caractère sacré de toutes ces choses, ou bien tu dois accorder à la tradition de l'Eglise la vénération des images de Dieu et celle des amis de Dieu qui sont sanctifiés par le nom qu'ils portent, et qui, pour cette raison, sont habités par la grâce de l'Esprit Saint. N'offense donc pas la matière : celle-ci n'est pas méprisable ; car rien de ce que Dieu a fait n'est méprisable.

Contra imaginum calumniatores tres, Saint Jean Damascène, cité par Benoît XVI à l'Audience Générale du 6 mai 2009

https://w2.vatican.va/content/benedict-xvi/fr/audiences/2009/documents/hf_ben-xvi_aud_20090506.html

Saint Jean Damascène

Saint Jean Damascène

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 08:23

 

lettre du 28 octobre 1542 à Ignace de Loyola

 

Nous avons traversé des villages de chrétiens qui s’étaient convertis il y a quelques années. Faute de prêtres, les chrétiens qui y vivent ne savent rien d’autre que dire qu’ils sont chrétiens. Ils n’ont personne pour dire la Messe ; ils n’ont personne pour leur enseigner le Credo, le Pater Noster, l’Ave Maria et les Commandements de Dieu.

Lorsque je suis arrivé dans ces villages, je les ai tous parcourus activement et j’ai baptisé tous les enfants qui ne l’étaient pas encore. C’est pourquoi j’ai fait enfants de Dieu une grande multitude de petits enfants qui, comme on dit, ne savaient pas même distinguer leur droite de leur gauche. Les enfants m’assiégeaient tellement que je ne trouvais le temps ni de dire mon office, ni de manger, ni de prendre du repos ; il fallait absolument que je leur enseigne des prières ; je commençai alors à comprendre que c’est à eux qu’appartient le Royaume des Cieux.

Je ne pouvais refuser sans impiété une si sainte demande. Je commençais leur instruction par la confession du Père, du Fils et du Saint-Esprit, puis par le Credo, le Pater Noster, l’Ave Maria. J’ai reconnu en eux de grandes ressources ; s’ils avaient quelqu’un pour leur enseigner les préceptes du christianisme, je suis sûr qu’ils deviendraient de très bons chrétiens.

 

François Xavier, sj

SAINT FRANCOIS XAVIER, par Joaquin Sorolla - San Francisco Javier, Joaquin Sorolla, Museo Bellas Artes, Valencia

SAINT FRANCOIS XAVIER, par Joaquin Sorolla - San Francisco Javier, Joaquin Sorolla, Museo Bellas Artes, Valencia

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 05:00

 

Jésus marchant le long de la mer de Galilée, vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et André, son frère, qui jetaient leur filet dans la mer ; car ils étaient pêcheurs ; et il leur dit : Suivez-moi, et je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes.

Aussitôt ils quittèrent leurs filets, et ils le suivirent.

 

De là s’avançant il vit deux autres frères, Jacques, fils de Zébédée, et Jean, son frère, qui étaient dans une barque avec Zébédée, leur père, et qui raccommodaient leurs filets ; et il les appela.

En même temps ils quittèrent leurs filets et leur père, et ils le suivirent.

 

ÉVANGILE DE SAINT MATTHIEU

La Sainte Bible traduite par Lemaistre de Sacy

SAINT ANDRÉ, José de Ribera, Musée du Prado, Madrid

SAINT ANDRÉ, José de Ribera, Musée du Prado, Madrid

Partager cet article
Repost0